Les 6 fusillés - C'est une tragédie monstrueuse
Histoire
Benoît Fournier vient d'une famille d'agriculteurs, originaire de la Loire. Il a grandi à Saint-Martin d'Estréaux. Lors que la Guerre a éclaté, il était jardinier à l'Ecole de l'Oratoire, à Caluire. Il habitait avec sa famille sur place, dans une dépendance de l'école. Au début de la Grande Guerre, Benoît Fournier était veuf et remarié, et père de deux enfants, un garçon et une fille. Il avait plus de trente ans. Il a été mobilisé le 3 août. Il est parti pour Saint-Etienne pour rejoindre la caserne Colonel Combe, de Roanne. Il a été par la suite à Vingré et a assisté à l'exécution des cinq fusillés le 3 décembre 1914, épisode qu'il relate dans son journal.
Contribution au nom de
Claude Fournier
Personne 1
Benoît Fournier
Lieu de naissance
Saint-Martin d'Estréaux
Lieu de décès
Lyon
Personne 2
Jeanne et Philippe Fournier
Description sommaire des documents / objets
Quelques pages du journal intime de Benoît Fournier, soldat, chargé du ravitaillement.
- See more at: http://www.europeana1914-1918.fr/fr/contributions/7468#prettyPhoto
Benoît Fournier vient d'une famille d'agriculteurs, originaire de la Loire. Il a grandi à Saint-Martin d'Estréaux. Lors que la Guerre a éclaté, il était jardinier à l'Ecole de l'Oratoire, à Caluire. Il habitait avec sa famille sur place, dans une dépendance de l'école. Au début de la Grande Guerre, Benoît Fournier était veuf et remarié, et père de deux enfants, un garçon et une fille. Il avait plus de trente ans. Il a été mobilisé le 3 août. Il est parti pour Saint-Etienne pour rejoindre la caserne Colonel Combe, de Roanne. Il a été par la suite à Vingré et a assisté à l'exécution des cinq fusillés le 3 décembre 1914, épisode qu'il relate dans son journal. - See more at: http://www.europeana1914-1918.fr/fr/contributions/7468#prettyPhoto

"C'est une tragédie monstrueuse!"

Histoire
Benoît Fournier vient d'une famille d'agriculteurs, originaire de la Loire. Il a grandi à Saint-Martin d'Estréaux. Lors que la Guerre a éclaté, il était jardinier à l'Ecole de l'Oratoire, à Caluire. Il habitait avec sa famille sur place, dans une dépendance de l'école. Au début de la Grande Guerre, Benoît Fournier était veuf et remarié, et père de deux enfants, un garçon et une fille. Il avait plus de trente ans. Il a été mobilisé le 3 août. Il est parti pour Saint-Etienne pour rejoindre la caserne Colonel Combe, de Roanne. Il a été par la suite à Vingré et a assisté à l'exécution des cinq fusillés le 3 décembre 1914, épisode qu'il relate dans son journal.
Contribution au nom de
Claude Fournier
Personne 1
Benoît Fournier
Lieu de naissance
Saint-Martin d'Estréaux
Lieu de décès
Lyon
Personne 2
Jeanne et Philippe Fournier
Description sommaire des documents / objets
Quelques pages du journal intime de Benoît Fournier, soldat, chargé du ravitaillement.
- See more at: http://www.europeana1914-1918.fr/fr/contributions/7468#prettyPhoto

Le reportage de TF1, Comme en 14, dimanche 9 novembre 2014 mettait Jean-Luc Pamart en scène dans son rôle de porte-mémoire des fusillés de Vingré.

 

commen141.jpg

 

A travers les images, on suit Jean-Luc Pamart sur le site de la tranchée de première ligne du plateau de Vingré, sur le site du monuments aux fusillés du 4 décembre 1914 et dans les rues du village de Vingré et on peut l'entendre dire, entre autres:

"Les Allemands sont à 50mètres, ils vont s’infiltrer auprès des Français qui mangent leur soupe. Les Français décident d’aller reprendre leur position de recul à 50mètres. Pour 100 mètres de perdu en 30 minutes, les six combattants vont passer en cour martiale et être condamné à mort pour abandon de poste devant l’ennemi.

C’est terrible!

Douze copains vont tirer et dans ces gars-là qui tirent le coup de feu, il y en a qui vont vomir, il y en a un qui va dire 'C’est honteux ! '

En 1920, les familles ont la possibilité de venir reprendre leurs corps et de les enterrer dans leur village.

Jean-Luc Pamart, sorte de gardien de la mémoire  lit les lettres des fusillés accrochées sur les murs des maisons du village de Vingré. Elles expriment toutes la fatalité.

C’est une tragédie monstrueuse !  Faire tirer les copains. C’est de la folie !

 

commen142.jpg

commen143.jpg

 

commen144.jpg

 

commen145.jpg

 

commen146.jpg

commen147.jpg

 

 

 


Date de création : 09/11/2014 @ 20:58
Dernière modification : 11/01/2015 @ 22:35
Catégorie : Les 6 fusillés

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^