Fusillés - Claudius Lafloque ne sera plus un illustre inconnu

Claude Lafloque ne sera plus un illustre inconnu

Publié le 31 janvier 2016 dans La Montagne

logomontagne.jpg

Monta30jan1.jpg

 

Journée d'hommage à Claude Lafloque devant la maison familiale, rue du Maréchal Lyautey, et conférences à l'Aletti Palace. - Cleo Chabrou

Une plaque en mémoire de Claude Lafloque a été dévoilée à Vichy, hier, à l’occasion d’une journée d’hommage organisée par l’Académie du Vernet.

 

 

Claude Lafloque est beaucoup plus qu'un simple employé de banque pour le jeune Ulysse âgé de douze ans : « Un héros ». L'arrière arrière-petits-fils du « sauveur » des martyrs de Vingré a dévoilé, hier, une plaque sur la maison familiale des Lafloque rue du Maréchal-Lyautey.

 

Mont30jan2.jpg

Mont30jan3.jpg

Montagg30jan4.jpg

Mont30jan5.jpg

Mont30jan6.jpg

Mont30jan7.jpg

 

Elle rappellera aux passants le combat de ce poilu pour obtenir, après la Grande Guerre, la réhabilitation de six camarades de tranchée accusés « d'abandon de poste en présence de l'ennemi » et fusillés le 4 décembre 1914, près de Soissons. Trois Bourbonnais, deux Foréziens et un Normand sacrifiés.

 

« S'il voit de là-haut ce que nous faisons là, je pense qu'il n'en tire aucune gloire »

« Ses camarades sont exécutés sous ses yeux, rappelle Denis Rolland auteur du livre Les fusillés de Vingré, Le Serment de Claude Lafloque. Il avait un sentiment de culpabilité. Pour réhabiliter ses camarades, il agit seul dans un premier temps ».

Avec l'aide d'un avocat, Claude Lafloque obtient gain de cause en Cassation en 1921. « C'est un type intéressant parce qu'il ne s'est pas mis en avant. » Une discrétion et une détermination également saluée par le député, Gérard Charasse, et l'Académie du Vernet, organisatrice de la journée d'hommage émaillée de conférences et d'une exposition à l'Aletti Palace. « Claude Lafloque était, comme on le dit chez nous, un "faiseux", pas un "diseux", a expliqué Jean-Pierre Petit, le président de l'Académie. Cette manifestation résulte du constat que la mémoire de Claude Lafloque n'était pas honorée dans sa propre ville ».

La petite-fille de l'employé de la Société générale avait fait le déplacement depuis Chamalières, avec une arrière-petite-nièce. « S'il voit de là-haut ce que nous faisons là, je pense qu'il n'en tire aucune gloire, confiait Marie-Claude Vizier. Mon grand-père était simple. Il n'aimait pas les honneurs. Jamais, il n'a parlé de cela ».

« Lafloque a redonné à ma famille son honneur »

Des proches de deux soldats fusillés à Vingré étaient présents devant la maison. Gérard Cotes, petits-fils de la veuve de Jean Blanchard, et Jean-Claude, le petit-fils de Claude Pettelet.

Mont30jan8.jpg

 

« Ma grand-mère avait été rejetée par la population de son village, témoignait ce dernier. Elle était la femme d'un traître, d'un lâche. Lafloque a redonné à ma famille son honneur ».

« De nombreuses associations espèrent d'autres réhabilitations, a souligné Georges Merle, le président de la section du Puy-de-Dôme des Anciens combattants prisonniers de guerre - Combattants d'Algérie, Tunisie et Maroc. Il n'est jamais trop tard pour rétablir la justice. »

Estelle Dissay

 

Achetez le livre de Denis Rolland ICI.

 

Retrouvez nos autres articles sur le sujet:

Hommage à Claudius Lafloque le 30 janvier 2016 à Vichy ICI.

Hommage aux fusillés de Vingré
le 14 juillet 2016 à Vichy, dévoilement d'une plaque toponymique ICI.
 
Hommage aux fusillés de Vingré après la cérémonie du 14 juillet 2016 à Vichy ICI.
 
 A Vichy, la rue de Vingré évoque par son nom un évènement tragique ICI.

Un Vichyssois réhabilite les fusillés ICI.

Hommage à Claudius Lafloque, le sauveur des fusillés de Vingré ICI.

Claudius Lafloque, le héros très discret des martyrs de Vingré  ICI.

Archives Cérémonie avec familles des fusillés en 1999 ICI.

Archives cérémonie du Centenaire avec les familles des fusillés en 2014 ICI.

vingrevillage.jpg

img002.jpg

 


Date de création : 06/02/2016 @ 15:45
Dernière modification : 26/07/2016 @ 10:13
Catégorie : Fusillés

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^