Armement - Les obus de 14-18 tuent toujours autour de Soissons

Les obus de 14-18 tuent toujours autour de Soissons

union.jpg

 

Publié le Mardi 16 Février 2016 par l'Union

Vendredi, un habitant de Fontenoy est mort en manipulant un engin. Ces munitions centenaires, prisées des collectionneurs, pourrissent les champs et restent dangereuses.

ARTICLE_17fev_Union_obus.jpg

La ferme de Jean-Luc Pamart est sur la ligne de front:

« Ici, il y a de la ferraille partout. Dans 500 ans, on en retrouvera encore».

 

obusfev16union.jpg

 

ARTICLE_17fev_Union_obus2.jpg

uion17fev162.jpg

ARTICLE_17fev_Union_obus3.jpg

obusfev20union.jpg

L'image de la semaine

publiée dans L'Union du 20 février 2016 en page 13

Après l'explosion d'obus qui a coûté la vie à un habitant de Fontenoy, commune située entre Soissons et Vic-sur-Aisne, le président de l'association Soissonnais 14-18 et agriculteur, Jean-Luc Pamart, s'émeut que les obus de la Première Guerre mondiale tuent encore aujourd'hui, cent ans après.

Les autorités  rappellent que la détention de ces munitions est formellement interdite par la loi.

La terre rendra ces obus pendant 500 encore.

 


Date de création : 17/02/2016 @ 11:22
Dernière modification : 22/02/2016 @ 17:38
Catégorie : Armement

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Alexis le 22/02/2016 @ 17:40

Bonjour,
voici au courrier les pages de l'Union où l'on parle de l'Association et où Jean-Luc Pamart est en couverture.


^ Haut ^