Mémoire - Des monuments de la Grande Guerre vont être restaurés par des jeunes

Des monuments de la Grande Guerre vont être restaurés par des jeunes

L'Union, 13 février 2016

 

Monuments_2restaures_Union_13fev16_copie.jpg

Dans quelques semaines, un chantier d’insertion va rénover plusieurs monuments de la Grande Guerre sur le Chemin des Dames.

LES FAITS

  • L’association Soissonnais 14-18 comptant 400 membres, tient son assemblée générale ce samedi à 16 h à la mairie de Coucy-le-Château.
  • Les membres et le public vont visiter ce samedi à Coucy à 14 heures les vestiges d’un canon de marine allemand. Rendez-vous à 14 heures sur le parking du collège.
  • Des monuments de guerre vont être restaurés cette année sur le Chemin des Dames.

La chapelle Sainte-Berthe, située à Filain, a été édifiée au XIIe siècle. Elle a été brûlée en 1814, rebâtie en 1871, détruite en 1918. Elle fut reconstruite en 1927 et sera restaurée cette année. L’édifice, de petite dimension, d’apparence fragile, concentre, à lui seul, l’histoire douloureuse du Chemin des Dames. Quelques plaques rappellent, d’ailleurs, quelques batailles épiques qui se sont déroulées là.

Président de l’association Soissonnais 14-18, Jean-Luc Pamart a annoncé hier un programme de rénovation mené par un chantier d’insertion avec l’association Un Château pour l’emploi, de Coucy. Depuis deux ans, une cinquantaine de jeunes sont accueillis pendant quatre mois avec le soutien de la Communauté d’agglomération de Soissons et de l’Etat. Si des mairies fournissent un peu de matériel, le budget global s’élève à près de 50 000 euros. Des monuments d’Allemant, de Filain, d’Ostel, de Chavignon, peut-être de Pargny-Filain, vont bénéficier d’un peu d’attention et de soins. En ce moment, les jeunes gravent à Coucy-le-Château les plaques qui seront apposées sous la conduite d’un formateur. A l’issue de leur stage, la moitié des jeunes signe, généralement, un contrat en CDI ou en CDD dans des entreprises du bâtiment. « C’est un chantier de citoyenneté, pour l’emploi, et de mise en valeur du patrimoine », explique Jean-Luc Pamart.

Des œuvres en danger

Avec douleur, parfois, il mesure la fragilité de tous les monuments érigés par la famille de soldats disparus ou la Nation reconnaissante. Certaines de ces sentinelles de pierre sont blessées par les rigueurs du climat, le poids des années. « Ces œuvres sont en danger. Elles datent de 80 ans. Elles ont souvent été restaurées avec bonne volonté et puis, pas toujours, avec qualité. Nous allons les refaire entièrement », confirme Jean-Luc Pamart.

Une façon de marquer son attachement à cette terre.

Un patrimoine qui souffre

Près du fort de la Malmaison, la stèle du régiment d’infanterie coloniale du Maroc nécessite une restauration. Elle sera, heureusement, pratiquée. Les lettres sont effacées sur une plaque. « C’est notre mémoire, nos racines, cela fait partie de moi », insiste Jean-Luc Pamart bien décidé à agir.

Toutes ces pièces, grandes ou plus modestes, édifiées sur le Chemin des Dames, racontent, ainsi, à leur façon, des batailles. Elles mettent en lumière des hommes. Derrière l’exaltation de l’héroïsme, il y a la notion de courage et de sacrifice.

Visite à Sancy-les-Cheminots

A la fin de la Première guerre mondiale, un panneau indiquait le funeste sort de Sancy-les-Cheminots, une commune totalement détruite. « Ici fut Sancy » a laissé la place à une reconstruction grâce à  une campagne nationale de dons organisée par les cheminots.

Le chantier d’insertion a particulièrement réussi la rénovation d’un jardin du souvenir créé en 1925. Des plaques rendent hommage à des petits-fils de Garibaldi, homme politique italien, à Quentin Roosevelt, fils d’un ancien président des États-Unis, inhumé à Coulonges. Le lieu est insolite.

 

 

Lisez aussi nos articles sur ces chantiers d'insertion & sites Mémoire

avec deux reportages:

Le reportage sur les chantiers 1 de  2013 à 2015  ICI

Le reportage sur les chantiers 2 de 2016 à ... ICI


Date de création : 19/02/2016 @ 11:15
Dernière modification : 11/05/2016 @ 19:54
Catégorie : Mémoire

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^