N°91 de janvier 2017 - Téléchargement

 

Ce dernier Echo  n°91 de janvier 2017 est réservé à nos membres

et vous ne pourrez le consulter entièrement ici que lors de la parution du n°92.

1.jpg

 

En avant-première tout de même cet éditorial de Jean-Luc Pamart:

Et maintenant ?

 

Si j’ai tenu  en 2016 à ce que soient marqués  les 30 ans d’existence de l’association,  ce n’est pas seulement parce que 30 ans,  c’est l’âge de la plénitude, l’âge de la force de l’âge mais aussi parce que c’était l’occasion de se pencher sur le chemin parcouru et de s’interroger sur la poursuite et le développement  de nos actions sur le long terme.

2016 a été l’occasion de rappeler que rien n’aurait été possible sans l’extraordinaire et fidèle appui de  ceux qui  nous ont soutenu de toutes les manières possibles. En 30 ans, un patrimoine aussi riche que méconnu a été exhumé, en partie  préservé et inventorié. En 30 ans, des liens très forts se sont tissés entre ceux qui ont travaillé pour ce faire et les descendants de ces jeunes gens qui avaient tout quitté pour venir combattre sur le front de l’Aisne et parfois y laisser leur vie.

Il était donc légitime que nous nous retrouvions et resserrions nos liens à l’occasion des manifestations organisées autour du 11 novembre dernier.

Je rappellerai seulement pour mémoire, les visites,  sous la conduite des meilleurs spécialistes, de ces lieux emblématiques que sont les  carrières d’Autrêches, de Vassens, de Confrécourt et  l’abri du Kronprinz.  Mais aussi celle de notre futur local associatif et le moment de convivialité autour du repas servi dans la salle du marché couvert de Vic.

Le couronnement de la journée a été sans conteste le concert donné par une formation de plus de vingt jeunes et talentueux violoncellistes dans le cadre extraordinaire de la carrière Amory à Vingré. Leur professeur, Martin Barral, a littéralement   fait revivre avec humour et maestria le violoncelle que le grand  Maurice Maréchal avait fabriqué à partir de planches de caisses de munitions.

Pour les 150 privilégiés qui ont écouté religieusement le concert, les Poilus, Maurice Maréchal, son instrument, étaient avec eux dans cette carrière à ce moment. Un grand moment dont tous se souviendront avec émotion!

Et maintenant ?

La reconnaissance du parcours accompli depuis 30 ans par les autorités publiques elles-mêmes, par les acteurs territoriaux et les milieux associatifs et historiques ne peut que nous encourager  à poursuivre notre chemin avec ténacité et ce d’autant que nous sommes sollicités  pour élargir le cadre géographique de nos activités.

Aurons-nous les moyens de cet élargissement ?  L’avenir le dira, mais toujours est-il que de nouveaux talents sont venus nous épauler ces dernières années. Bien sûr, ils sont différents des pères fondateurs de l’association, mais  ils partagent avec eux la même vision humaniste.

Avec eux, Soissonnais 14-18 restera une structure ouverte, un lieu de partage dans lequel  les compétences, la documentation, les découvertes de chacun  resteront mutualisées et mises  au service de ses membres et de tous ceux qui ne veulent pas que soit perdue  l’histoire des épreuves de leur pays et des traces laissées dans notre sol par leurs parents et grands-parents.

Avec votre appui, le souffle ne retombera pas !

Le Président,             J-L  Pamart

 

 

002.jpg

DonAlonsMonroux1.jpg

 

 

 


Date de création : 14/01/2017 @ 22:06
Dernière modification : 14/01/2017 @ 22:18
Catégorie : N°91 de janvier 2017

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^