Mémoire - Des Soissonnais effectuent un chantier sur un lieu de culte des soldats de la Grande Guerre

Des Soissonnais effectuent un chantier sur un lieu de culte des soldats de la Grande Guerre.

Par Julien Assailly | Publié le 14/12/2017 dans L’Union

lesJeunesUniondec17.jpg

Cindy (au premier plan) et ses trois camarades rénovent la chapelle, avec l’aide d’Eric Neve (2 e à d.) et de Jean-Luc Pamart (3 e à d.).

 

C’est un lieu où le public peut rarement se rendre pour des questions de sécurité. La petite chapelle aménagée par des soldats bretons en 1916 dans l’une des carrières de Confrécourt à Nouvron-Vingré n’en vaut pas moins le détour. « Ils reconstituent le muret à partir des pierres qui se trouvent à proximité », résume le président de l’association Soissonnais 14-18, qui est à l’origine du projet, en partenariat avec les collectivités locales et la mission locales.

Les participants à ce chantier d’insertion sont originaires des quartiers de Chevreux, Presles ou Saint-Crépin. « Ils travaillent sur le chantier 20 heures par semaine pour des contrats de 4 à 6 mois. En parallèle, ils peuvent effectuer des démarches liées à leur projet professionnel : formation, permis, etc. », explique le formateur Eric Neve, de l’association Un château pour l’emploi.

D’autres monuments refaits

Pour Cindy, originaire du quartier Saint-Crépin, c’est les deux à la fois. « Je m’oriente vers le métier de maçon. Je suis en train de passer le permis et il me reste une formation à réaliser », explique la jeune femme. « On apprend beaucoup de choses sur les chantiers, y compris l’histoire. » Actuellement, c’est celles des poilus qu’ils découvrent dans les carrières où se réfugiaient les poilus, à quelques centaines de mètres du front. Des endroits que les soldats se sont appropriés, en sculptant les noms de leur régiment ou en recréant des lieux de prières. Sur la chapelle bretonne, on peut lire « Doue hag er vro ». « Ça signifie Dieu et le pays », observe Jean-Luc Pamart.

Les jeunes vont rester une dizaine de jours dans la carrière. Ils reprendront ensuite leur tâche principale, à savoir réhabiliter les monuments de la guerre 14-18 du Soissonnais. « Nous allons inaugurer ce vendredi 15 décembre celui de Terny-Sorny. En 2018, il y aura ceux de Villemontoire, Chaudun et Faverolles », explique Jean-Luc Pamart.

 

RETROUVEZ TOUS LES CHANTIERS SUR LES PAGES DEDIEES:

ICI POUR LES ANNEES 2013-2015

ICI DEPUIS 2016

logo2016_association.jpg


Date de création : 31/12/2017 @ 15:44
Dernière modification : 31/12/2017 @ 16:01
Catégorie : Mémoire

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^