L'association
 ↑
INSCRIVEZ-VOUS!
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
137 Abonnés
 ↑
Les Livres
 ↑
L'écho du Plateau
 ↑
Découvrir...
 ↑
Revue de presse
 ↑
Archives Centenaire
 ↑
Contact/Adhésion
 ↑
Recherche



 ↑
Livre d'or



Note n°70 par Marie_de_Bonnaventur le 12/06/2018 @ 11:39

Le 31 mai 1918 Guy de Bonnaventure, 21 ans, aspirant au 127e RI, tombait dans le ravin de Tartiers. Le 9 juin 2018, cent ans et neuf jours après, 52 de ses neveux, petits-neveux, arrières-petits-neveux et même la génération G + 5, descendants de ses frères Henry et Pierre, se sont réunis sur sa tombe, à la Nécropole d'Ambleny. La plus âgée compte 89 ans, la plus jeune n'a pas six mois !

Puis déjeuner à la ferme de Confrécourt où une gravure témoigne de la présente du poste de secours du 127 RI, visite de la carrière du 1er Zouaves, et messe dans la chapelle du père Doncœur.
Quelle journée joyeuse et émouvante ! Pour reprendre les mots d'une cousine : "Nous sommes restés fidèles, émus dans le souvenir de cet oncle que nous n’avons pas connu et de ces événements tragiques et dramatiques. Il en découle une liberté que nous espérons garder malgré la conjoncture actuelle.
Chers oncles et tantes, un grand merci d’abord de votre présence, lien précieux avec ce grand oncle mais aussi de votre travail réunissant vos nombreux souvenirs aux événements.

Chers cousins, le nombre fut le signe de la fidélité et nous avons été ravis d’échanger avec tous venus de loin parfois.
Chers neveux, nous sommes heureux de vous adresser nos félicitations pour votre fougue dans l’animation d’une telle journée par votre disponibilité, vos dons de musiciens et de chanteurs, vous êtes magnifiques.
Aux plus jeunes, vous avez joué de grand cœur parmi les tombes et sur ces lieux majestueux, gardez ces souvenirs enfouis, ils ressortiront un jour et vous pourrez dire à la face du monde « je connais, j’ai vu et je m’en souviens ». Alors vous pourrez transmettre à votre tour.
Aux absents, vous étiez bien parmi nous, nous ne vous oublions pas."
Alors merci à l'association Soissonnais 14-18, à Jean-Luc Pamart pour son aide et surtout pour sa passion et son cœur, à Jean Lysik pour la visite, au père Stéphane-Marie pour la célébration.
Ça suit ! comme dirait le père Doncœur.Marie de Bonnaventure
(membre de l'association et petite-nièce de Guy de Bonnaventure)


Note n°69 par webmastrice le 07/02/2018 @ 20:22

Nous sommes plusieurs membres de l'association à passer sur la route bordant la nécropole; nous vous ferons parvenir des photographies début mars 2018. Les photographes ont confirmé leur prise en charge du service.

réponse du demandeur le 12 mars 2018: J 'ai bien reçu vos photos de la tombe de Le Jéloux Etienne. Je vous en remercie.

 


Note n°68 par aubrac51 le 05/02/2018 @ 15:52

Bonjour,


Avec mon association, nous préparons une exposition rendant hommage aux soldats de la commune de Noyal-Pontivy (Morbihan) en Novembre 2018.
Quelqu'un de votre association  peut-il me faire une photo de la tombe :
LE JELOUX Etienne Mathurin Marie Nécropole nationale Bois Robert à Ambleny (Aisne) carré E tombe 186 ?

 

Si vous êtes dans l'impossibilité, pouvez-vous me donner une adresse où je pourrai faire ma demande?


Cordialement
Adélie 50


Note n°67 par Henri_Astoul le 11/06/2017 @ 09:22
  Ancien officier de Marine, j'étais abonné à L'écho du Plateau depuis 2005 et vous remercie de me désabonner aujourd'hui.

  J'ai écrit un livre : Le mystérieux sacrifice du lieutenant Deligné (mai 1918), Centre Vendéen de Recherches Historiques, 2011.

  Mon grand oncle, lieutenant au 137ème de ligne de Fontenay le Comte, est disparu au Chemin des Dames le 27 mai 1918. Il n'a jamais été retrouvé. J'ai soumis un de mes chapitres sur les fouilles d'après guerre à JL Pamart qui avait écrit Le paysan des poilus. Il m'a gentiment corrigé.

     Le secteur de Jouy où mon grand oncle est disparu ne me semble pas concerné par les travaux et fouilles de votre association.

     "Soissonnais 14-18" oeuvre de façon remarquable dans son secteur et mon expérience de la vie associative me fait deviner toutes les difficultés qui se présentent.

   J'admire le travail que cette association réalise, mais j'ai d'autres sujets d'écriture qui m'éloignent du Chemin des Dames.

  Je vous souhaite bon vent


Note n°66 par M. Plonquet le 11/08/2016 @ 10:10

Le 7 août 2016, mon épouse et moi avons été conquis par la visite des Carrières de Confrécourt.
Nous avons été admiratifs devant les trésors que recèle ce lieu.
Merci pour cet instant émouvant et cette page d'histoire passionnante.
Modeste organisateur d'exposition depuis 2014 dans ma commune et ses alentours, passionné par la Grande Guerre, je tiens à féliciter le président Jean-Luc Pamart, son frère et les membres de l'Association Soissonnais 14-18 pour leur action. Je ne manquerai pas de faire connaître ce lieu émouvant.

Christian Plonquet

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin


^ Haut ^